Je décolle pour un voyage au Népal qui me marquera à jamais

// 24 décembre 2000 //

Ce premier voyage au bout du monde avait pour objectif d’aller à la rencontre des partenaires de l’association fondée par mon grand-père. J’ai pris une claque en découvrant les difficultés quotidiennes rencontrées par cette population pourtant si souriante et chaleureuse. J’avais 15 ans et ce voyage m’a marquée à jamais.

Le choix de mes études n’est donc pas un hasard, tout comme mes premières expériences professionnelles dans le monde de la coopération au développement.

L’éducation que j’ai reçue de mes parents m’a rendue consciente du fait que la vie n’est pas toujours facile pour tout le monde, à Bruxelles ou ailleurs. J’ai appris très tôt que personne n’est à l’abri d’un accident de parcours. Nous avons la chance en Belgique d’avoir une Sécurité sociale performante, construite au prix de luttes acharnées, qui mérite qu’on la préserve et qu’on la renforce.

Les inégalités m’indignent. J’aimerais changer ce monde pour le rendre plus juste et que chacun.e puisse s’y épanouir.

Share This